Promenades en Normandie avec Émile Zola

Promenades en Normandie avec Émile Zola

« Du Havre à Motteville, des haies qui coupent des prairies, des champs plats, des pommiers : gras pays normand. » « Votre dernière lettre m’arrive au fond de la Normandie, sur une petite plage où je me suis réfugié pour travailler deux mois tranquille. » « Un bateau pêcheur de Port-en-Bessin, dont la voile grise rasait l’eau comme l’aile d’une mouette… » « A Rouen, on devait prendre de l’eau ; et l’épouvante glaça la gare, lorsqu’elle vit passer dans un vertige de fumée et de flamme, ce train fou. » « Sur le lit, tel un linge sacré, offert à l’adoration des croyants, elle avait étalé le corsage en ancien point d’Alençon. » « On trouvait là le père et la mère en travers des portes, assommés par le calvados, la terrible eau-de-vie normande. » « J’ai connu Maupassant chez Flaubert. C’était en 1874. Il sortait à peine du collège, personne ne l’avait encore aperçu, dans notre coin littéraire. » « Un Normand du Calvados, une figure épaisse et large de paysan rusé. » « La plage était trop rocheuse pour attirer les familles de Caen et de Bayeux. Tandis que, chaque année, les falaises d’Arromanches se couvraient de chalets nouveaux. » « On apercevait les hauteurs qui dominent Le Havre, de Sainte-Adresse au Cimetière, toute la côte d’Ingouville qui va jusqu’au fort de Tourneville. C’était très gai, à cause du vaste horizon et de l’animation de la cour du départ. » « Gustave Flaubert est né à Rouen. C’est un Normand à larges épaules. Il y a chez lui de l’enfant et du géant. » « Je suis très content de mon séjour à Saint-Aubin-sur-Mer… L’horizon est grandiose, avec une mer très grosse qui se noie dans l’horizon. »

Book details

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like

EPUB PDF